PROPHÉTIE DE DANIEL, LE ROI DU NORD ET LE ROI DU MIDI,
LEUR IDENTITÉ AU XXI SIÈCLE?

Complété le 21 janvier 2023
 
Note: Ce que vous allez lire en suivant reprend une partie du texte du 1er janvier 2022 commenté pour plus de clarté et, comme promis, complété. Si en un point, c’est trop concis, faites-le savoir. Dès que du temps sera disponible, ce sera détaillé.

Depuis 1981, je souhaitais écrire au sujet du roi du Nord et du Roi du Midi. En 2013, il a été décidé que ce serait fait, et plus tard en 2014, a été porté à votre attention qu'il y aurait un commentaire concernant le roi du Nord et le Roi du Midi dont nous parle le Livre de Daniel. Comme l'histoire de demain s'écrit aussi avec les mots d'aujourd'hui, il est sage et prudent de s'exprimer au bon moment. L'histoire doit suivre son cours, il ne faut pas l'incliner. Puissiez-vous trouver du réconfort dans ce commentaire. Il y en aura un sur « Les derniers jours » que nous lisons dans les évangiles, mais en son temps.

Pour préciser.

L'auteur exprime plus bas une pensée très profonde des Écrits inspirés de la Bible. Si vous pensez que la Bible composée des soixante-dix livres ne l’est pas, permettez s’il vous plaît cette suggestion : passez votre chemin, vous n'avez pas de temps à perdre, vous êtes vraiment une personne trop importante. Cependant, si, comme moi, vous pensez que la Bible est un livre un peu obscur, certes, mais qui a quelque chose à nous enseigner, alors vous allez être surpris. N’hésitez pas à vous familiariser avec l’ensemble du site (qui sera prochainement mis à jour). Certains propos ici exprimés ont des explications détaillées ailleurs sur ce site. Cependant, il est possible que l’expression plus bas soit trop concise, auquel cas, n’hésitez pas à le faire remarquer.

Si vous lisez attentivement les récits bibliques, vous verrez que tous les fidèles prophètes ont vu l'accomplissement d'une partie de la prophétie, comme par exemple Lamech (Gen. 5:29) que je cite juste pour exemple et ce, tout au long de l'histoire, en passant par Abel, Noé, Abraham, David et bien d'autres. Pour rappel, un prophète est un proclamateur d'un avenir que celui-ci s'avère ou non, donc un vrai prophète ou un faux prophète. Au sens biblique du terme, un vrai prophète est une personne, femme ou homme, qui fait connaître la pensée de Dieu, un porte-parole. Cela peut se rapporter à un événement présent ou futur, également passé quand il s'agit de connaître l'origine d'une situation. Pour résumer ce qui est expliqué ailleurs sur ce site: Dieu fait comme un imprimeur, il réalise une impression de la pensée à exprimer, cette marque est claire et concise, le récepteur l’exprime avec son vécu, ses émotions, ses sentiments. La pensée de Dieu est si haute qu’elle convient pour les anges, mais pour les humains… Il faut reconnaître que c’est très humble de sa part que de permettre à des humains d’exprimer la pensée de Dieu avec des mots compréhensibles à chacun d’entre nous. Il est vrai, cependant, que même si les mots sont compréhensibles, la sagesse qu’ils expriment ne l’est pas toujours, comme le livre des Proverbes où il faut parfois beaucoup méditer pour comprendre.

Si l'on se rapporte à la prophétie de Gen. 3:15 et aux événements qui s’ensuivent, les fidèles ont parfois vu se dérouler sous leurs yeux l'accomplissement complet de la prophétie qu'ils annonçaient. Un exemple précis qui demande peu d'écritures est ce qui se rapporte au patriarche Noé, il a su cent vingt ans par avance ce qu’il allait advenir, il a vécu toute la prophétie (soit dit en passant, ce que la Bible appelle Déluge fut, selon les explications scientifiques actuelles, une ou plusieurs vagues très hautes qui ont submergé les terres en même temps qu’un réchauffement climatique extrême suivi d’une grande vague de froid. Je vous accorde que l’on peut ne pas aimer la démonstration scientifique).

Pour revenir à l’essentiel.

Parfois, les fidèles, prophètes ou pas, ont vu se dérouler sous leurs yeux l'accomplissement complet d’une ou plusieurs prophéties. Certains furent acteurs, comme Jésus Christ lui-même, ou ont été acteurs d'une partie de "LA PROPHETIE". S'ensuivirent d'autres fidèles serviteurs de Dieu, acteurs ou pas de la prophétie, qui seraient spectateurs d'une partie de la prophétie au cours des époques. Dieu, quant à lui, disposant ses luminaires au moment nécessaire, une étoile durant l’histoire sombre de l’Humanité qui indique une voie. Des luminaires humains afin d'éclairer ou indiquer une direction aux fidèles. Tout cela afin de signifier qu'il est aujourd'hui possible d'être spectateur d'une remarquable prophétie. A vrai dire, de plusieurs (il suffira de les pointer du doigt). L'essai sera divisé en plusieurs parties. Bonne lecture à vous.

Note: le sens du mot prophétie ne peut pleinement se comprendre si vous n'avez pas lu le thème qui s'y rapporte.

Voyons la première partie.

Comme le souligne fort justement le fameux bibliste Vigouroux, les sceptiques se sont nourris des doctrines athéistes allemandes héritées du XIXe siècle. Ces sceptiques mettent en doute l’authenticité du Livre de Daniel, lui attribuant une date tardive. Cependant, en ce qui concerne ce thème, nous n’allons pas répondre aux doutes que nourrissent les incrédules, ce serait possible, mais trop long, cela nécessiterait un ouvrage entier. Et puis cela nous ferait sortir de l’objectif de cet essai. Précisons aussi que la partie apocryphe du Livre de Daniel ne sera en aucun cas considérée.

Définissons dès maintenant ce que nous appelons les soixante-six livres inspirés. Il s’agit des soixante-six livres communs et connus de tous, mais où il faut corriger une erreur. Le livre des Psaumes n’est pas un seul livre, mais composé de cinq livres, rédigés sur près de mille ans. Ce qui fait que la Bible est un recueil de soixante-dix livres, ce qui est normal étant donné que le chiffre soixante-dix est symbolique, soixante-six étant l’imperfection. Qui a donc voulu dire que la Bible est un recueil de soixante-six livres ?

Nous aborderons ce thème, en supposant que le lecteur:
  • 1 soit familiarisé avec le contenu de ce site et plus particulièrement le thème de la prophétie.
  • 2 Soit accoutumé au mode de pensée des Hébreux antiques (ce en quoi le site vous a aidé) .
  • 3 Comprenne bien le sens des paroles de saint Pierre qui écrivit: «Il leur fut révélé que ce n'était pas pour eux-mêmes, mais pour vous qu'ils transmettaient ce message, que maintenant les prédicateurs de l'Évangile vous ont communiqué sous l'action de l'Esprit saint envoyé du ciel, et dans lequel les anges désirent plonger leurs regards» (1Pi. 1:12 TOB). C’est à dire que les prophéties bibliques, dont celles de Daniel, en ce qui concerne saint Pierre, étaient d’un très grand sérieux. Que dans ces pages un enseignement était destiné aux anges et aux humains.

Un effort sera fait pour simplifier, même si vous n’avez pas lu ce site ou le thème sur la Prophétie. Pour les croyants, Daniel le prophète est un personnage essentiel dans la révélation divine. Il a survécu à trois puissances mondiales, a été l’intermédiaire entre Dieu et des rois tels Nébucadnezzar, Belshazzar, Nabonide et Cyrus, pour ne citer que les plus importants. Le texte embrasse une période d’environ quatre-vingts ans, voire davantage. Il nous intéresse au plus haut point, car il révèle la succession des puissances mondiales qui devaient avoir lieu jusqu’aux jours derniers, jours ou le roi oint de Dieu ferait paître les nations avec une baguette de fer (Ps. 2), comprenez : jusqu’à ce que la justice divine intervienne dans les affaires des nations. Pour être plus clair, jusqu’à l’intervention divine proche. Les prophéties du Livre de Daniel sont à considérer du point de vue du spectateur qui est :
  • soit le prophète de Dieu;
  • soit un ange (Dan.10 ;10-14,21, 1Pi. 1 :12);
  • celle ou celui qui plonge ses regards dans la Loi profonde de Dieu (Pr. 3:13; Dan. 12:10).
Pour le lecteur d’aujourd’hui, ses prophéties sont à lire en parallèle avec d’autres qui sont contenues dans la Bible. Des prophéties comme celles du Livre de la Révélation (Rev.) ou l'Apocalypse (Ap.). C’est un peu comme si le spectateur voyait simultanément et sur plusieurs écrans, les mêmes événements mais avec des drames et des acteurs différents (pour approfondir, voir le commentaire au sujet du Cantique des cantiques sur le même site). Il est vrai qu’il faut être un peu expérimenté. Le spectateur, s’il le veut, peut être acteur de la projection. Son action consiste à faire un arrêt sur image pour synchroniser les scènes. Cela est particulièrement vrai pour le chapitre onze du Livre de Daniel. Pensez un peu, comment nous est communiquée cette synthèse de l’avenir pour un lecteur moderne de la Bible !

Quelques précisions.

La découpe en chapitres et versets est de plusieurs siècles postérieure à la rédaction des ouvrages bibliques. Elle est cependant très utile pour se situer dans la lecture. Les Massorètes diviseront les ouvrages en versets puis le cardinal Hugues de Saint-Cher le fera en chapitres.
Le chapitre 11 du Livre de Daniel a ceci de particulier : il est constitué d’expressions qui marquent une césure temporelle, ce point est extrêmement important. Par exemple, la tournure « car c’est encore pour le temps fixé » signifie un intervalle de temps avant que ne vienne ce qui suit. Cet intervalle pouvant être long du point de vue humain et court du point de vue des anges. Il faut garder à l’esprit que la prophétie est d’abord pour les anges ensuite les prophètes puis les croyants.
Il est impératif, voire indispensable, de discerner dans le texte quelques informations qui serviront de références ou qui aideront à la compréhension parce que le texte embrasse une période très longue. Le début est clair, la fin l’est aussi. Nous avons un chapitre qui couvre vingt-cinq siècles au moins et qui se termine lors de la révélation du fils de Dieu, au sein des affaires humaines.
Pourquoi parlons-nous de vingt-cinq siècles ? Parce que le début est clairement consigné, la dynastie babylonienne, suivie de plusieurs dynasties, médo-perse, grecque, romaine, et la suivante anglo-américaine. Ce qu’il y a de très particulier avec le récit de Daniel chapitre 2, c’est que cette statue qui représente différentes dynasties est constituée d’une statue humaine avec de longues jambes, jambes signifiant une grande longueur de temps avant d’aboutir à ce que nous allons décrire.

Le livre s’adresse aussi bien aux anges qu’à chacun des prophètes qui se succèdent au cours de l’histoire humaine, il faut être très attentif. N'oublions pas ce qui a été écrit plus haut, que la Bible est d'abord un ouvrage à destination des anges, puis des prophètes du vrai Dieu et ensuite des humains. Le texte de Daniel montre bien que quelques anges y prêtent une grande attention (Dan. 10 :10-14,21, 1 Pi. 1 :12). Par conséquent, les détails du livre sont à considérer avec prudence, car une interprétation fausse ou abusive sera inéluctable. Nombreux sont ceux qui ne voient pas l’étendue ou la portée de ce texte. La vie humaine est si courte que chaque interprète aimerait en voir l’accomplissement à son époque, mais c’est oublier le dessein de Dieu qui ne concerne pas un humain seulement mais l’Humanité et l’avenir de toutes les créatures universelles. Voir sur ce site, le dessein de Dieu.

Quelques éléments et points de repère qui sont indispensables.

Le premier avec Daniel, chapitre 2 : c’est l’histoire de l’Humanité qui débute avec un grand roi, Nabucodonozzor et qui finit avec l’intervention de Dieu qui met fin à ce qui représente la succession des pouvoirs mondiaux. La description montre qu’aux temps de la fin, le pouvoir sur la terre serait entre deux superpuissances dont l’une proviendrait du prolétariat à cause des pieds d’argile (prolès:argile) l’autre du fer (issue de la puissance romaine), une puissance qui viendrait du peuple (socialisme-communisme) une puissance dont la gouvernance est bourgeoise ou ploutocrate. Vous tirerez aisément la conclusion qui mène à notre histoire mondiale.

Le second: l’Exacteur (chap. 11 verset 20, comparer avec Luc 2:1-3) ou celui qui dénombre en vue de percevoir l’impôt, Exacteur qui devrait passer en Israël, la splendeur du royaume. Au sujet de l’Exacteur à qui je fais référence ci-dessous, voir les ouvrages de Vigouroux pour plus de précisions. L’analyse y est de qualité.
Selon le texte biblique, peu après, le chef de l’Alliance (celui qui met en œuvre la Nouvelle Alliance, c.-à-d., Jésus-Christ) serait brisé (considérez Dan. 11:22 et Luc 22 :29-30). L’Exacteur fut mis en place par Rome, cela permet de situer le texte dans l’histoire. Ce qui est appuyé par le contexte. Jusqu’à sa chute, Jérusalem sera la représentante de Dieu devant les nations, car Jérusalem est jusqu’à cette époque la cité de Dieu, la cité du grand roi (Ps. 132:13-14; Ps.48-2). Ce point est indispensable, cela souligne que vingt versets de ce chapitre couvrent cinq siècles. L’Exacteur étant relatif au dénombrement effectué par Rome, rapporté par l'évangéliste Luc quand Quirinius était gouverneur de Judée et se passerait proche de l'évènement où "le guide de l'Alliance" (Jésus-Christ) serait brisé (Dan. 11:22). Rappelons aussi que le peuple juif avait un statut spécial à Rome, peuple monothéiste et à part, bénéficiant de privilèges, objet d’observation de la part du peuple romain. Il n'est donc pas étonnant d'y trouver ce genre de détail.

Le verset 27 marque un intervalle de temps qui doit s’écouler. Le verset 28, lu à la lumière de Dan.10:13,20 ; Eph. 6:12 ; rapporte que la volonté des princes invisibles sera de nuire à ceux qui se disent véritablement chrétiens ou, pour être plus clair, briser leur intégrité, et nuire à ceux qui sont attachés à Dieu (v.35). Agir contre l’Alliance sainte, c’est agir contrairement aux clauses de la Nouvelle Alliance, contrat établi entre le chrétien et Dieu par l’intermédiaire de Jésus-Christ (1Tim.2:5).
Note : cette notion de « princes invisibles est à considérer avec sérieux, la raison sera donnée plus loin. Or, pour que le coeur du roi du Nord (Dan. 11:28) soit contre l'Alliance sainte, il aurait été indispensable que celle-ci soit validée (Mat. 26:28) par le Guide de l'Alliance (Dan. 11:22). Ce qui ne se fera que sous l'Empire romain quelques décennies après que "les bras du guide" sont brisés. Ces bras du guide se rapportent à la mort du Messie.

Ce deuxième point de repère met définitivement à l'eau la plupart des commentaires des biblistes. En d’autres termes, ceux qui veulent mettre un point final de la prophétie de Daniel sous l’époque romaine se sont totalement égarés. Le verset de Daniel 11 :22 se situe en l’an 33.

Troisièmement: l’expression roi du Nord et roi du Midi (du Sud). Il serait possible de penser à une situation géographique relativement au territoire d’Israël de l’époque. Une lecture plus attentive du Livre nous amène vers un autre sens, celui de dominateur et celui de dominé. C’est-à-dire la position entre deux adversaires. Comprendre cette notion, n'est pas essentiel mais fondamental. Le Nord, est, pour l’hémisphère concerné, relativement au récit: l’hémisphère nord, le point ordinal qui sert de référence. Ce qui reste prend sa position naturelle ou secondaire. Selon cette notion, le Nord, est donc à considérer comme le point dominant. Par conséquent roi du Nord signifie puissance dominante. Par opposition, roi du Midi (Sud) a pour sens « dominé ». Une lecture attentive du texte qui se rapporte à Rome et l'Égypte, montre que c’est bien le cas.

Note : les Phéniciens situaient l’hémisphère nord de la Terre, n'ayant pas de boussole, et apprirent à s'orienter sur l'Étoile polaire dans leur voyage de nuit. Cette étoile est visible toutes les nuits de l’année depuis l’hémisphère nord, et ce, grâce à sa proximité avec l’axe de rotation de la Terre. “Si l’on regarde le ciel à différentes heures de la nuit et à différents moments de l’année, on verra quasiment toujours l’Étoile Polaire au même endroit. "
Le Nord est donc bien la référence, une position, tout le reste n’est que relatif ou secondaire.

Progressons.
Le verset 29 « au moment fixé » c’est à dire plus tard, le roi du Nord, c’est-à-dire celui qui est en position dominante, prend position dans le Midi. Les navires de Kittim viendront contre lui, il repartira en agissant contre la sainte Alliance. Au verset 33, il est fait référence à l’instruction religieuse. Quels sont donc ces navires, quelle est cette bataille si importante dans l’histoire humaine ? Pour que la sainte Alliance soit brisée il s’agit d’un événement (ou plusieurs au sens globaliste) se rapportant au christianisme, c’est-à-dire quelque chose (un événement) qui éloigne le chrétien de Dieu. Ce qui cependant est clair, c’est qu’il y a bien un grand déplacement naval, et que ce verset est à situer dans l’histoire au sein d’une grande agitation navale, en parallèle d’événements qui se rapportent au déni de valeurs chrétiennes.
S’agirait-il de la légitimation de l’esclavage (1454) par le pape Nicolas V, événement qui constitue le plus grand déplacement d’hommes de tous les temps ou de la bulle papale absolument indigne des chrétiens ?
Se pourrait-il qu’il s’agisse du partage de l’Amérique (1494) entre l’Espagne et le Portugal par le pape ?
S’agirait-il de la guerre menée par le Vatican contre les hérétiques qui enseignent le peuple, guerre qui débuta avec les disciples de Jean de Valdo ?
Se pourrait-il que cette apostasie, cet abandon de l’Alliance concerne ces événements et d’autres encore ?
Il faut que cela concerne l’histoire du monde, et là, il n’y aucun doute. Sans rejeter la force de l’Eglise catholique, elle n’est pas blanche ! Il est raisonnable de dire qu’une grande période d’apostasie de la part de l’Eglise occidentale a débutée au XIIe siècle, a culminé au XIV et XVe siècle pour s’amoindrir vers le XVIIIe siècle. Soulignons que cela a été durant la même période qu’une activité guerrière marine.
Alors, qu’en est-il de ces navires qui font repartir le roi du Nord ?
Se pourrait-il qu’il s’agisse de l’opposition Angleterre-Hollande; Angleterre-Espagne; France-Angleterre?
Puisque nous avons pu situer approximativement l’abandon de l’Alliance, ces événements se situent autour. D'autre part, comme il y a "invectives contre l'Alliance sainte", il s'agit d'un pays européen.

En poursuivant, ce roi européen est le roi dominant de cette époque. Le verset 31 donne deux indices: des forces aboliront le sacrifice perpétuel et y placeront l’ordure dévastatrice. Soulignons qu’abolir a pour sens de supprimer, ordure dévastatrice le sens de salir, ce qui est abject, la désolation. Il y a bien entendu un sens spirituel, mais lequel ?
Nous savons, selon les propos de l’évangéliste en Mat 24. :15 (qui se rapportent à cette même prophétie de Daniel) que cela s’est passé au Ier siècle de notre ère et que selon les propos du messie Jésus, cela aura également lieu en notre époque moderne (ce qui est conforme à la structure de la prophétie qui doit répondre à quatre critères, voir le thème sur la prophétie).

Au premier siècle c’est quand le Temple a été atteint par les mercenaires romains. La partie sainte, selon Flavius Joseph, a été touchée par des mercenaires sans foi ni loi. Puis, sans explication aucune, les Romains ont abandonné l’aile du Temple, en partie dévastée. Le parallèle moderne signifie que c’est à partir de cette époque que se créera une force antichrétienne qui mettra en place un système, une stratégie d’apostasie. La plus importante qui se rattache à ce que la Bible appelle Babylone La Grande, la mère des prostituées, l'Église des mystères, qui est probablement liée à l’élite de la loge maçonnique et antichrétienne au service de Baphomet.

Ce roi du Nord bien que difficile à identifier, agira efficacement contre l'Alliance sainte. Or, nous avons bien un événement qui concerne deux pays européens, un dominant et un dominé, le dominant qui se décourage, qui se lance contre l'Alliance sainte. Nous sommes dans les années 1600, l'Angleterre et les Pays-Bas qui se lancent contre la France, principalement à La Rochelle avec une guerre fratricide qui divise les chrétiens, l'Alliance sainte qui les unit fond comme neige au soleil. Les chrétiens se livrent mutuellement une guerre fratricide. Le sanctuaire est profané car rempli de sang, le sacrifice constant est ôté (le service pour Dieu n’est plus), la chose immonde qui cause la désolation -la guerre entre chrétiens- est à l'oeuvre. L'apostasie (v.32) chrétienne entre dans une belle ère. Les perspicaces (v.33) enseigneront le peuple dans toute l'Europe, bien quecertains finiront comme martyres.

Le verset 35 conclut : « car c’est encore pour le temps fixé », ce qui signifie que du temps s’écoule. Un peu plus tard, le roi du Nord agira contre le Dieu des dieux, c’est-à-dire contre le Tout-puissant :
  • il dira des choses prodigieuses, comme la promesse du bonheur, une prospérité nouvelle, une démocratie universelle favorable, etc. ;
  • il n’aura pas d’égards pour les dieux de ses pères, c’est-à-dire ce qui a fait leur force : la morale, la religion, l’honneur, l’éthique, et il n’aura pas de respect pour son passé, il le reniera même. Ce qui implique : pas de morale, irréligieux, avilissant;
  • il se grandit au-dessus de tous, il fait de son dieu le dieu des forteresses, et il distribue le pouvoir à qui il veut. Nous sommes à l’époque de la petite corne de Daniel chapitre 4, le pays qui étend sa puissance partout où le soleil se couche. (Permettez cette petite question, à combien s’élèvent les dépenses militaires des États-Unis d’Amérique et combien de peuples serait-il possible de soutenir avec cela ?).
Mettons un aparté. Jusqu'à ce jour, qui décide quoi dans le monde ? Ne sont-ce pas les Etats-Unis d’Amérique ? N'est-ce pas cet État qui contraint de grandes puissances comme la France, l'Angleterre, l'Allemagne, et d'autres à prendre des décisions que celui-ci a décidées ? N'est-ce pas cet État qui meurtrit la presque totalité de l'Humanité par ses armes, ses invasions (Corée, Viet Nam, Indonésie, Salvador, Irak, Libye, Syrie... et qui déstabilise le monde ? (voir ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Interventions_militaires_des_États-Unis_dans_le_monde). N'est-ce pas lui, qui aujourd'hui, distribue le pouvoir à qui il veut ? En 2023 ou 2024, on dira : «à qui il voulait » nous en parlerons plus loin.

Verset 40.

Le roi du Midi se dresse contre lui, ce dernier est celui qui subira une défaite importante. « Au temps de la fin, le roi du Midi se heurtera avec lui. Le roi du Septentrion fondra sur lui, avec des chars et des cavaliers et de nombreux vaisseaux ; il s'avancera dans les terres et passera en débordant. » (Crampon). L’expression « en débordant » a pour sens qu’il prendra possession du pays et de ce qu’il y a autour et qu’il ira au-delà des prérogatives premières, ce que l’on appelle « la politique ». Il faut chercher dans l’histoire l’événement qui, vu depuis les anges ou les hommes, se rapporte à un événement où l’action maritime s’inscrit dans l’histoire. À la suite de cet événement, cette puissance représentée par « le roi du Nord » doit s’approprier d’une manière directe ou indirecte des possessions matérielles ou morales de celui qui était représenté par le roi du Sud. A ce point de l’exposé, vous avez déjà identifié le débarquement et l’action de la puissance anglo-américaine qui s’est étendue jusqu’aux portes de la Russie, participant à l’écrasement de la puissante Allemagne nazie. Dans les faits, c’est la puissance russe qui sera vraiment déterminante pour s’opposer à l’action nazie, mais ne restera dans la mémoire de l’Histoire que seule la puissante « Amérique » s’opposera au roi du Midi et étendra ses possessions. Il n’y a aucun doute que sur un plan tactique c’est bien la puissance anglo-américaine qui étendra sa puissance, forçant la Russie à mettre un protectorat idéologique pour contrecarrer le matérialisme. Mais elle débordera sur la Russie au point de la rendre servile et méprisable (analysez les conséquences de la Perestroïka).

Verset 41 :

« Il entrera dans le glorieux pays, et beaucoup tomberont sous ses coups, mais ceux-ci échapperont à sa main: Edom et Moab et la fleur des enfants d'Ammon.» Du point de vue biblique, un glorieux pays est un territoire où abondent, au sens figuré, le lait et le miel, la paix y a établi sa résidence et les serviteurs du roi sont bien instruits comme à l’époque de Salomon. Il est à rechercher dans l’histoire quels pays prospères ont été sous l’emprise du roi du Nord, puissants États-Unis d’Amérique, mais dont quelques-uns s’en sont échappés. L'un d'entre eux, le général Charles de Gaule a probablement été l'un de ceux à ne pas vouloir se placer sous la tutelle du roi du Nord, au point même qu’un coup d’État fut fomenté contre lui.

Pour résumer

Il vous est désormais possible d'identifier facilement le roi du Nord d'aujourd'hui ainsi que le roi du Midi. Cela donne même un sens très particulier au verset 44. Le roi du Nord est la puissance dominante, c'est-à-dire la puissante nation américaine avec son idéologie du capitalisme. Il déborde sur les nations, impose sa volonté, soumet le roi du Sud qu’est l'Europe.

Verset 44:

des nouvelles venant du Levant (de l'Orient) et du Nord le troubleront. Ce texte prend ainsi toute sa signification. La Russie (nouvelles venant du Nord) et la Chine (nouvelles venant de l'Orient) mettront le roi du Nord en émoi, elles vont le perturber, le mettre dans le trouble. Pendant longtemps la région du Nord signifie le froid (il suffit de penser au film humoristique Les Ch'tis) et ce ne sont ni la Norvège ou la Finlande qui ont exprimé l’image du froid, mais la Russie. Quant à l’Orient, c’est l’Inde ou la Chine, mais c’est la Chine qui a l’histoire la plus marquante. Le trouble du roi du Nord sera si grand qu'il va se préparer à déferler sur beaucoup de nations (verset 44). Si nous relions cette partie à un passage du soixante-dixième livre de la Bible, la Révélation ou Apocalypse, c'est la période qui va marquer le grand déclin du christianisme. Nous en reparlerons dans le futur.

Deuxième partie: Arrêt sur image

La langue hébraïque antique, outre ses jeux d'esprit, a une structure très particulière. Par conséquent, l'exposé des "pensées de Dieu" que l'on retrouve dans le Livre sacré aura cet arrangement.
Fondamentalement, dans la Bible, la prose se caractérise par deux sortes d'expressions. L'énoncé concis d'une action qui se poursuit dans le futur (une forme de présent-futur, temps de verbe que l'on retrouve également en arabe), puis un retour en arrière pour en affiner les détails. Vous trouverez cela dans toute la partie inspirée du Livre sacré. Une autre caractéristique c'est la concision de l'écrit, et seulement pour donner un aperçu, considérez ceci: "mene,mene, tekel et parsin" que l'on retrouve dans le Livre de Daniel. Ce sont trois mots distincts qui ont tout une histoire et qui décrivent la situation d'une ville, de son dirigeant, de son déclin. Un autre trait distinctif est l'utilisation d'images fortes, bien que simples, comme en Juges 9:15. Lisez un instant le livre des Proverbes de Salomon. Chaque proverbe a un sens très fort, et davantage encore en langue hébraïque car exprimé en moins de mots.

Ce qui fait qu'un récit doit être lu tel quel; puis, pour l'analyser, il faut prendre du recul et rechercher toutes les portions parallèles. C'est en opérant de cette façon que l'on peut faire un arrêt sur image et synchroniser les scènes. En fait, c'est comme un travail d'historien qui doit recouper des parties de l'histoire pour en établir un tout harmonieux. Pour cette deuxième partie "arrêt sur image", nous allons nous intéresser au livre de la Révélation ou Apocalypse.

Voyons ensemble le livre de la Révélation au chapitre 6, puis vous ferez vous même le parallèle avec le chapitre 11 de Daniel versets 40 à 43. Dans le livre de l'Apocalypse ou Révélation, chapitre 6 verset 1, l'Agneau (Jésus ressuscité) ouvre un sceau. Sort un chevalier blanc sans couronne, mais on lui donne une couronne. Qui donc lui donne cette couronne ? Le chevalier blanc ne peut être l'Agneau puisque ce dernier est occupé à ouvrir le premier sceau. Comparez avec le chapitre 19 verset 11, après le mariage de l'agneau, le chevalier blanc n'est pas du tout le même. Ce dernier est bien identifié, son action n’est pas la même. Le premier sort en vainqueur, mais cela ne signifie pas qu'il va vaincre, et veut mener une victoire - sa victoire grâce à quelqu’un qui lui donne une autorité sur le monde, et qui cela peut-il être en dehors du chef de ce monde (Jn12 :31 14 :30 Mat 4 :9) ?

Remarquez bien que dès que le cavalier sort en vainqueur et qu’une couronne lui soit donnée, la terre est remplie de violence, de morts, de famine, ce qui correspond aux cavaliers suivants. Ce premier cavalier est une ressemblance du cavalier véritable, une photocopie ratée du véritable chevalier du chapitre 19. C'est donc quelque chose qui doit ressembler au christianisme mais qui, par ses actions ne l'est pas. Une sorte d'usurpateur, un plagiaire, une chose dénaturée qui veut ressembler au véritable chevalier mais qui sème mort et terreur. Il mène une guerre inspirée par les démons (Rev.16:14). C'est tout bonnement un antéchrist. Mais qu'est-ce que cela a à voir avec le livre de Daniel, direz-vous? Les conflits, la domination, la guerre pour la suprématie mais au niveau mondial. La Terre serait saccagée comme jamais auparavant, et ce point est indéniable.

Le parallèle entre les deux livres nous apprend que le roi du Nord serait une sorte d'image du vrai chevalier, il se dirait donc chrétien. Remarquez que c'est le roi du Nord, qui répartit le sol pour un prix (Dan 11:39), c'est lui décide qui doit posséder quoi. Avons-nous des détails supplémentaires dans le livre de Daniel? Non, il est trop concis et les donner à ce moment-là aurait-ce été utile? En revanche, ce dernier livre de la Bible qu'est le livre de l'Apocalypse les donne. Grâce à cela, on voit que le roi du Nord utiliserait un instrument que l'apocalypse appelle image de la bête sauvage, le bras armé du roi du Nord pour assujettir les nations aux États-Unis d’Amérique. Dans le futur, nous reviendrons encore et encore sur ces deux livres. Ainsi, vous verrez bien que l'Otan est l'image de la bête sauvage.

Avant d'aller plus loin et d'approfondir, il y a plusieurs éléments clés qui permettent de confirmer que la lecture de l'exposé ci-dessus est la bonne. Nous savons tous, que beaucoup d’évangéliques modernes ou d'autres sectes attribuent l'identité du roi du Nord à la Russie, ou la Russie et la Chine, mais veuillez considérer ceci: le roi du Nord, selon le texte de Daniel est toujours en quête de guerres. L'histoire moderne des Etats-Unis d'Amérique c'est la recherche de la suprématie, quel que soit le moyen mis en oeuvre. Puisque nous nous intéressons à la période finale des jours dont parle Daniel, posons-nous la question quant à savoir qui est perpétuellement en quête de conflit. Le Japon? La Chine? La Russie? L'Australie? Voici un fait: les Etats-Unis d'Amérique ont été en guerre deux cent vingt-deux des deux cent trente-neuf années de leur existence. C'est irréfutable. Voici d'autres faits.

Les Etats-Unis d’Amérique ont envisagé en 2018 de dépenser jusqu'à 700 milliards de dollars pour les besoins militaires du pays, et viennent de voter un budget de près de 860 milliards en 2023, 867 bases militaires américaines dans le monde afin de maintenir la docilité des nations. Et c'est le premier à intervenir dans les conflits qu’ils soient dissimulés (comme les révolutions de couleur) ou non. Les Etats-Unis ont envahi et détruit de nombreux pays, pour ne citer que les derniers, Syrie, Libye, Irak, Afghanistan, Serbie, et on en passe (voir ici) (également ici)

Afin de mener à bien son projet, le "roi du Nord" s'est constitué un bras armé, l'Otan que nous retrouvons dans le livre de l’Apocalypse ou Révélation comme "image de la bête sauvage". Dans le futur sera expliqué le pourquoi de cette expression biblique, mais pour résumer : qu’est-ce qu’il vous vient à l’esprit quand on dit qu’un être humain ou une nation se conduit comme une bête sauvage ? Par conséquent, l’image de la bête, c’est quelque chose qui lui ressemble. Poursuivons. Le roi du Nord a étendu son influence internationale allant jusqu'à corrompre des pays plus faibles, de façon à constituer une armée internationale afin que les humains adorent "la bête sauvage", c’est-à-dire lui-même (mais plus encore quand on sait qui dirige cette bête), ou si vous préférez afin que les humains lui soient soumis, ce que nous ne pouvons que constater aujourd'hui.

Le "roi du Nord" dépense des sommes astronomiques quant à l'armement avec son dieu dollar, et de façon directe ou indirecte pousse de nombreux pays à se liguer contre les nations paisibles. L'influence du "roi du Nord" se fait sentir sur le monde entier et le ruine. Tous les pays qui ne se soumettent pas trébuchent (Dan 11:41) sauf ceux qui lui servent de marchepieds.

Le "roi du Nord" pénètre dans le pays de la parure.

L'expression hébraïque "pays de la parure" se traduit par "gazelle" et est souvent appliquée aux jeunes femmes juives. Si vous lisez le commentaire sur le livre des Cantiques de Salomon, vous saurez que cette expression s'applique à la congrégation chrétienne. Ce qui signifie que l'expression "entrer dans le pays de la parure" et sous-entendu (en lisant la suite) dans le but de la faire trébucher, sera une action forte et déterminée mise en place par le "roi du Nord" c'est à dire les Etats Unis d'Amérique afin de corrompre le christianisme ou que l'on parle en mal de lui (nous reparlerons de cela ultérieurement).

Comment le roi du Nord a-t-il pénétré dans le « pays de la Parure » ? Il suffit de constater (encore une fois) l'état moral délétère de cette puissance qui veut imposer au monde entier, principalement chrétien, son mode de vie. Et il est vrai que c'est actuellement ce qui se passe. Plus encore, ce qui s'impose progressivement sur les états européens. Mariage, vie sociale, adoption d'enfants par lesbiennes et homosexuels, etc... Si cela continue ils finiront par vendre des foetus pour réaliser des savonnettes !

Quand on analyse l'histoire récente de l'Humanité, c'est à dire de ces deux derniers siècles, ainsi que tous ces faits, cela démontre clairement et de manière impossible à contredire que les deux belligérants furent l'Europe et les Etats-Unis d'Amérique. Y compris à ce jour. En ce qui concerne l'Europe, on peut faire mention de la France, de l'Angleterre, de la Hollande, de l'Espagne, du Portugal, de l'Allemagne.
Ce qui confirme bien la vision de Daniel quant à deux rois, et le commentaire ci-dessus deux entités: les Etats-Unis d'Amérique et l'Europe. Or, nous savons bien, que la force du roi du Nord est en un dieu que ses ancêtres ne connaissaient pas (en effet, cette nation n'a pas de racines), en un dieu dollar qui place le monde sous la tutelle américaine.

Et maintenant ? Le roi du Nord vaincra-t-il le roi du Sud ? Que va-t-il se passer pour 2023-2024 ?

Voici le texte qui a été placé le 1 janvier 2022. Texte qui va être complété plus bas.

Le texte du livre de Daniel nous révèle ce qui va se passer, verset 44 du chapitre 11. Des nouvelles venant du levant, c'est à dire de l'Est (la Chine) et du Nord (la Russie) le troubleront, il sortira en grande fureur en vue de mener un coup décisif. Il viendra à sa fin de lui-même précise le texte, mais auparavant il aura tout mis en oeuvre pour se dresser contre le royaume de Dieu, la "montagne sainte de la parure" (verset 45). Un peu de bonheur, une bonne nouvelle pour cette année 2022 Le roi du Nord et la montagne de la parure, celui qui se tient devant la "montagne sainte du joyau", la "gazelle", c'est à dire la Congrégation chrétienne. Notons qu'il ne l'anéantit pas, il plante "ses tentes" entre elle et la mer, c'est à dire entre elle et l'humanité. Dans Le Livre Sacré, l'humanité est souvent représentée par la mer. Disons du roi du Nord, qu'il est un obstacle à la Congrégation chrétienne pour qu'elle soit véritablement en relation avec l'humanité. Il suffit de constater l'état moralement lamentable dans lequel se trouve la société humaine. Les responsables chrétiens d'aujourd'hui, pour une très grande majorité, ne représentent en rien le christianisme. Or, le fait que le roi du Nord plante ses tentes, c'est à dire ses références, son pouvoir, ses conditions, mais qu'il vienne à sa fin de par lui-même et sans personne pour le secourir, signifie également que la Congrégation chrétienne, la véritable, va de nouveau être en activité. Ceci est tout à fait confirmé par la suite du texte, où Mikaël, c'est à dire la Parole, ou si vous préférez celui qui a été revêtu d'un nouveau pouvoir, Ps 2, Jésus ressuscité, va de nouveau entrer en action. Car le roi du Nord va s'effondrer avec ses limites imposées. Patience. Cependant, avant sa fin, le roi du Nord va sortir en grande fureur pour détruire et exterminer une multitude (Dan 11:44). De ce fait il faut s'attendre à l'extension militaire de cette puissante armée américaine précédée de ce qui lui ressemble, de son image: l'Otan. Cette dernière étape marquera le début d'un triste et célèbre événement.

A partir d’ici, le commentaire est destiné aux croyants, ceux qui acceptent la Bible comme le doigt de Dieu, voir le thème sur la prophétie (c’est bien de lire l’exposé, car dire que la Bible est le doigt de Dieu ne veut pas dire que c’est Dieu qui l’a écrite. Pour reprendre un résumé d’au-dessus : Dieu fait une forte impression dans le mental d’un individu et c’est à partir de cela que le porte-parole essaie d’exprimer le sens).

Rappelons d’abord quelques points bibliques fondamentaux.

Lettre aux Ephésiens 6 :12 : l’apôtre Paul nous révèle que les sphères spirituelles mauvaises sont très bien organisées. Elles dirigent des gouvernements spirituels, ce qui nous rappelle l’expression que l’on trouve dans le livre du prophète Daniel (Dan. 10 :20).
Jésus qui parle de la chute de Satan, parce que l’activité du Messie l’a condamné (Jn. 16 :11 ; 14 :30). Que l’objectif de l’ange rebelle fut d’établir un gouvernement mondial (Gen 11), qu’il s’est attelé à la tâche (Rev. 16 :14), qu’en offrant à Jésus tous les royaumes du monde, il en est bien le maître. Il est également celui qui donne la couronne au chevalier blanc chapitre 6 de la Révélation, puisqu’il a ce pouvoir, momentané certes, mais il l’a. Ce dernier sera bientôt neutralisé puis anéanti (Rev. ch 20).

Par conséquent, au vu de l’activité du diable depuis les origines, activité qui consiste d’une part : à détruire un maximum d’humains, et, d’autre part, à détourner un maximum d’humains des valeurs spirituelles, et qu’il va connaître la mort éternelle, je vous pose cette question : que pensez-vous qu’il va faire à l’humanité un peu avant sa fin ?
Arrivé à ce point, je vous invite à reprendre le chapitre 11 verset 44 et le lire jusqu’au chapitre 12 verset 2. Rappelez-vous que chapitres et versets ne sont pas dans l’original du texte, notez que dans ce texte il n’y a plus de discontinuité de temps.

Des nouvelles de l`orient et du septentrion viendront l`effrayer, et il partira avec une grande fureur pour détruire et exterminer des multitudes. Il dressera les tentes de son palais entre les mers, vers la glorieuse et sainte montagne. Puis il arrivera à la fin, sans que personne lui soit en aide. En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une époque de détresse, telle qu`il n`y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu`à cette époque.

« il sortira avec une grande fièvre pour exterminer et détruire des multitudes » (version Chouraqui).

Par conséquent, puisque la Russie et la Chine ont troublé le roi du Nord et le troubleront davantage, nouvelles qui l’affoleront (selon le sens hébreu), il va se retourner pour assujettir encore plus méchamment les nations, ce qui va conduire à un temps de détresse (Dan 12 :1). Ne vous attendez donc à rien de bon. D’un point de vue géopolitique, il va y avoir du remue-ménage. Pour être clair, le roi du Nord va être dévastateur «pour exterminer et détruire des multitudes», raison pour laquelle ce livre puis le Messie Jésus, parle d’une Grande Tribulation telle qu’il n’en est pas survenu. Par conséquent, le roi du Nord va poursuivre sa quête de puissance, utilisant son bras armé, son image c’est-à-dire l’Otan et tracer l’avenir de l’Humanité, avenir qui va nous conduire à la « Grande Tribulation ».

Lorsque le roi du Nord se tiendra devant le pays de la Parure, il nous montrera que nous sommes au temps de la chose immonde se tenant dans un lieu saint (Mat 24 :15). Il y en a encore pour un peu de temps, pas trop, mais au moins, vous ne serez pas surpris.

Ce jour, le 27 janvier 2023, je corrige l'orthographe. Je fais un ajout. Avez-vous remarqué le verset 45:"il viendra à sa fin...personne pour le secourir". Ce qui signifie, que le danger est grand mais sans trop. En ce jour, il apparait que puisque nous avons trois entités (le roi du Sud -désormais composant essentiel de l'Otan- étant soumis au roi du Nord, cela ne fait qu'un) le roi du Nord et les deux autres étant ceux qui le troublent, le Levant et le Nord, il apparait ce qui suit : une "guerre" d'usure qui pourrait lui nuire. Par avance, nous savons que la Terre ne connaitra pas la désolation. Cependant, au chapitre 12 du livre considéré, est clairement exprimé qu'il y aura une détresse. Une partie du Livre de la Révélation étant explicite, cela permet d'écrire: suite du commentaire en 2025.

Attention: ce texte est sous copyright. Cependant, l'auteur vous laisse totalement libre de diffuser ou apporter une critique (favorable ou défavorable) sous réserve de mentionner la référence. L'objectif étant de commenter et de discuter de cette prophétie. Étude et commentaires du Livre Sacré